Vernissage
PLAISANTERIES - VERNISSAGE
8 février 2024
8 février 2024
Auteur de cet événement : École d'Art Gérard Jacot
9
février
27
avril
École d'Art de Belfort
2 Avenue de l'Espérance, 90000 Belfort

PLAISANTERIES

Exposition collective

Avec Alexandre Astier, Marion Bataillard, Camille Brès, Noémi Brès, Alix Cantelaube, Marcos Carrasquer, Gilles Elie, Franck Gabarou Louis Gary, Aurélie de Heinzelin, Clémentine Margheriti, Marie-Claire Mitout Guillaume Pinard, Marius Pons de Vincent, Laurent Proux, Raphaëlle Ricol

«Certains tableaux amusent, ils parviennent à nouer avec celui qui les regarde une relation familière. Le spectateur, attendri, gagne en indulgence et devient plus perméable. La survenue de ce joyeux phénomène est, à mon sens, une victoire tant pour l’auteur que pour le spectateur.

Pourtant je ne me souviens pas d’un éclat de rire sincère suscité par de la peinture. Je ne ris pas aussi volontiers devant la peinture qu’au cinéma ou au théâtre. Je souris plus que je ne ris. Inutile donc de prétendre réunir un ensemble de peintures comiques qui risquerait, comme une bonne blague annoncée avec aplomb, de s’écraser contre des spectateurs de marbre. Il n’a pas été facile de trouver un terme sous lequel abriter les tableaux qui m’animent et m’amusent. Finalement, le mot “plaisanteries” m’a semblé juste.

La plaisanterie est un excellent prétexte pour peindre un tableau. Elle n’interdit rien, ni l’exigence ni le beau. Elle accueille le laid, l’absurde, le pathétique et le mal fait. Elle n’exclut ni le sens ni le drame. Elle est souvent l’endroit où célébrer ses lacunes, sa gaucherie, son ignorance. Elle est l’occasion de rire de soi, de son infirmité et de ses chimères. La plaisanterie à laquelle je pense, c’est celle avec laquelle l’artiste s’attaque au monument de la peinture sans l’abimer. Celle qui l’aide à se tenir debout et joyeux devant une histoire pleine de grandiose et de renouveau. Celle qui l’aide à exercer un métier qui s’accommode si mal de ce qui est moyen. Celle au nom de quoi, il devient possible de faire l’idiot dans cet habit trop lourd. Celle qui, à un moment, cible la peinture et la tourne en dérision.

Plaisanteries est le prétexte pour réunir quelques-uns des tableaux et des peintres que j’aime. Parmi eux, il y a ceux qui plaisantent souvent, ceux qui le font parfois et ceux à qui j’ai passé commande

Marius Pons de Vincent

Né en 1986 à Briançon et diplômé de la HEAR en 2012, Marius Pons de Vincent est un peintre vivant et travaillant à Strasbourg. En 2021, il obtient le prix Art de la ville de Strasbourg. Il est également résident au Bastion XIV entre 2013 et 2017.
Il intervient en peinture à l’école d’art depuis 2016.

Le travail de Marius Pons de Vincent a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles et collectives en France (MASC, Sables-d’Olonne ; Fondation Fernet-Branca, Saint-Louis ; MALS, Sochaux), en Allemagne (Kunstverein, Kirchzarten) et en Suisse (Kunsthalle Palazzo, Liestal).

crédit visuel : Guillaume Pinard – Good Boy!, 2020, pastel sur papier, 56×42
9 février 2024
au 27 avril 2024
Tarif : Entrée libre

Infos pratiques

 

Horaires d'ouverture :  du lundi au vendredi de 9h à 18h | le samedi de 9h à 12h et de 14h à 16h

Horaires d'ouverture - Durant les vacances scolaires :  du mercredi au samedi de 14h à 17h

Belfort : à voir aussi
Belfort
DES ORIGINES
30 mars 2023
29 avril 2023
Belfort
LE GRAND SOLEIL QUI NO...
30 mars 2023
29 avril 2023
Belfort
PLAISANTERIES - VERNIS...
8 février 2024
8 février 2024
Belfort
Journée Portes Ouverte...
27 janvier 2024
27 janvier 2024
Belfort
VOYAGE À BÂLE
18 novembre 2023
18 novembre 2023
Belfort
CASABELLA
27 octobre 2023
19 décembre 2023

Accès membres